Le Pikado est un jeu design né de la collaboration entre l’artiste Gonzalo Arbutti et Mon Petit Art. Quel drôle d’objet ! Il semble venir d’une autre galaxie… et pourtant, il est inspiré de la nature ! Plus précisément des fruits de la bardane. Vous connaissez surement ces petites boules piquantes qu’on peine à décrocher des vêtements après une balade en forêt ou dans les champs ! Ces plantes ont tellement amusé Gonzalo Arbutti qu’il en a fait un jeu : le Pikado ! 

Gonzalo travaille essentiellement le bois; c’est donc tout naturellement qu’il a utilisé ce matériau pour créer une réplique à grande échelle des fruits de la bardane. Les minuscules crochets des végétaux se sont transformés en de longues tiges de bois. Celles-ci s’accrochent à des sphères de différentes tailles. En un tour de main, vous avez monté des bardanes géantes ! Leurs légères touches de bleu ciel en font un jeu design très sophistiqué et élégant.

Pikado est un jeu design aux multiples facettes. Jeu d’adresse, il se transforme en une pétanque artistique. Pas de crainte à avoir ; Pikado est résistant, et vous pouvez jeter les bardanes au sol sans risquer de les casser. Placez l’une des bardanes du Pikado sur le sol et gardez les autres en main. Faites quelques pas en arrière et lancez l’une d’elles en visant celle restée au sol. Hop ! Dans leurs chutes, les tiges de bois s’entremêlent dans une structure très artistique. Voila nos deux bardanes accrochées !

Les enfants pourront imaginer de nombreux jeux autour de cet objet design intrigant et ludique, que l’on peut défaire et refaire à volonté. Enfin, pour les plus grands, Pikado devient un objet déco, design et original. Votre salon prendra immédiatement des airs de galerie d’art moderne, et intriguera vos visiteurs auxquels vous pourrez raconter l’histoire des bardanes…




Vous avez aimé l'histoire du Pikado? Découvrez cet objet design unique sur le Eshop :

Mais les bardanes n’ont pas seulement inspiré Gonzalo Arbutti, elles sont aussi à l’ origine d’une grande invention, que vous utilisez sûrement tous les jours... Vous voulez en connaître l’histoire ?

Automne 1941, Alpes suisses, un bel après-midi d’automne. Georges Mestral, brillant ingénieur de 34 ans, sort de chez lui pour s’adonner à son activité préférée : une partie de chasse. Son chien le devance déjà de plusieurs mètres et s’enfonce dans les bois. 
Quelques heures plus tard, voilà nos deux compères sur le chemin du retour. Bredouilles, ils apprécient tout de même cette belle balade, et le chien va et vient entre les feuilles mortes. Georges Mestral, lui, est dérangé par un picotement le long du bras gauche. Du bout des doigts, il effleure la manche de sa veste de chasse ; y sont accrochés une dizaine de petites touffes piquantes. Il reconnaît les fruits de la bardane, de petits végétaux aux crochets acérés qui s’agrippent à tout ce qui passe. Il essaie de les décrocher, en vain : il y en a des dizaines ! Ils semblent s’être collés au tissu… après quelques efforts, notre chasseur est enfin parvenu á décrocher les petites boules de sa veste. Etonné par la résistance de ces petites plantes, il décide de les observer plus finement au microscope ; elles sont en effet formées de centaines de minuscules hameçons, qui s’accrochent aux mailles de tissus… Eurêka ! Georges Mestral a fait une découverte incroyable !

En s’inspirant de ces petites plantes, il invente… le velcro ! Ces fixations auto-grippantes, connues comme les « scratch » sont aujourd’hui partout :  couches pour bébé, baskets pour enfants, cartables, on peut les trouver sous certaines moquettes et carrelages ! Voilà comment une simple balade en forêt peut entraîner de grandes découvertes...